Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 28 septembre 2007

Vacances - Jour 2

Merci de faire comme si vous n'aviez pas remarqué le retard que j'ai pour raconter mon deuxième jour de vacances, après tout ça ne fait même pas encore trois mois :-)

Après l'échauffement de la veille, une vraie randonnée était au programme pour ce deuxième jour. Départ du parking des Fontanettes par le GR55 en direction du refuge du col de la Vanoise.

Les premiers paysages comportaient des remontées mécaniques, mais plus haut cette pollution a heureusement disparu.

Nous avons fait un détour pour aller au lac de la Patinoire. Pour cela il fallait grimper le sentier en Z que l'on voit dans l'herbe sur la photo suivante.

Ensuite au retour sur le chemin du refuge nous passions par le lac des Vaches (ou plutôt la mare des vaches vu le peu d'eau), avec la Grande Casse droit devant. Sur la photo on voit la Grande Casse avec son glacier, et à droite une partie de l'aiguille de la Vanoise. Il faudra partir vers la droite après l'aiguille de la Vanoise pour rejoindre le refuge.

On peut imaginer la taille du glacier en cherchant attentivement les humains sur la seconde photo. Humains ou rochers, le doute serait permis, mais une autre photo du glacier que j'ai prise plus tard n'a plus les taches noires, ce qui exclut donc l'hypothèse des rochers. Enfin nous arrivions à l'heure du pique-nique au col de la Vanoise (photos à venir).

Puis ce fut la descente, en passant de l'autre côté de l'aiguille de la Vanoise, et en suivant longtemps un ruisseau animé.

Bilan : des étoiles plein les yeux, aucune douleur malgré un dénivelé d'un peu plus de 1000 mètres, mais j'avoue certains moments ont été difficiles à cause de la chaleur. A l'arrivée ma pâle peau de blonde n'était que légèrement rougie par le soleil, pour devenir bronzée quelques jours plus tard. Et oui cet été j'ai réussi à bronzer. Enfin tout est relatif...

lundi 17 septembre 2007

Nouveau boulot

Demain je change de boulot. Enfin pas tout à fait, puisque je garde le même employeur et que je change juste de contexte. Je travaille pour une èssèssdezi (Société de Services en Ingénierie Informatique), je suis donc susceptible de travailler dans les locaux de mon employeur ou chez un client. Et depuis mon embauche il y a un an je suis restée chez le même client. Ca fait même un peu plus longtemps que ça, puisque j'avais également fait un stage de pré-embauche chez ce client.

Mais mon quotidien depuis un an n'a pas été sans relief pour autant : j'ai participé à 7 projets, j'ai travaillé dans 4 bureaux différents. Mais voilà ce soir c'est fini. Demain je change de client, je change d'équipe. Et de trajet de métro... Je ne passerai plus devant la Halle Tony Garnier, les soirs de concert deviner qui est l'artiste en regardant les gens amassés devant la salle. Reconnaître au premier coup d'oeil le public de Marylin Manson ou Beyoncé. Je me désole de n'être plus là en octobre pour découvrir le public de Tokio Hotel, que j'imagine très typique.

Et dire que ça faisait plus d'un mois que mon badge permettant d'entrer chez le client était désactivé (la procédure de prolongation est un peu aléatoire longue) et que je perdais quelques minutes matin et soir pour échanger ma carte d'identité contre un badge visiteur et inversement. Ce soir avec ma carte d'identité on m'a rendu mon badge enfin réactivé...

dimanche 2 septembre 2007

Ma voiture fait des bruits bizarres ...

... mais non je ne vais pas raconter une nouvelle panne de ma voiture :-) Les bruits bizarres provenaient des cartons que je transportais, contenant notamment des casseroles.

Non je ne déménage pas, ce sont les cartons de mon frère le Radibaba, qui devient étudiant à Lyon.

Ca fait donc six ans que j'étais moi-même devenue propriétaire de casseroles pour aller habiter à Clermont-Ferrand. Le temps passe vite !